440-Vingt-quatre ans


On verra dans 10 ans ce qui a changé ou pas.

Le truc du stand up explique pourquoi je suis si peu actif sur mon blog. Dessiner ne m’amuse plus, je me lance dans quelque chose d’autre, dans lequel j’ai tout à recommencer (pour l’instant je suis ni très bon ni trop mauvais, ça va). Je fais des scènes ouvertes, et quand j’aurai des enregistrement vidéo de bonne qualité je les posterai ici.

32 thoughts on “440-Vingt-quatre ans

  1. Sympa, la note, même si je suis presque gêné par certains détails personnels que tu racontes. Mais je suis amusé par d’autres !

    Je me reconnais un peu dans la 6, la 8, la 17 (à part pour les e-mails).
    Pour la 9, je pense que tu pars sur des a-priori et des mauvais souvenirs et expériences, qui datent de l’école-collège. Je connais ça, mais j’ai évolué. Et oui, je me prends pour un psychanalyste, oui, je suis condescendant, et sans même te connaître. Tu vas faire quoi, wesh ?
    Pour la 11, sur le fait que les gens regardent ce qui les complexe chez les autres, c’est marrant que tu penses ça. Toi qui semble haïr l’esprit de compétition, tu te compares aux autres, te sentant parfois supérieur, parfois inférieur. Après, je sais pas, moi, je ne suis pas complexé, tout en sachant que je ne suis pas parfait.
    Ce que tu dis dans la 15 est intéressant, et je tâcherai de l’appliquer à l’avenir. Sauf ta dernière phrase, qui ne s’applique pas qu’au féminisme, ne va pas idéaliser ce mouvement qui a, de nos jours, perdu son but et sa valeur (ce qui est regrettable).
    En ce qui concerne le numéro 22, les concerts ; le but d’un concert n’est pas de reproduire la performance du CD, mais d’en donner une autre interprétation, et d’assister à un certain type d’ambiance. Peut-être n’es-tu pas un type qui est fait pour les concerts. Moi, je sais que non.

    24 : Aïe, mes oreilles. Désolé, je vais être franc : tu as un mauvais accent. Je comprends pourquoi tu veux faire un spectacle en anglais, mais ne penses en être capable si rapidement. Il te faudrait déjà améliorer radicalement ton accent, ce qui prend des années, et non quelques mois. Et puis n’oublie pas qu’à une langue s’attache une culture (enfin, plusieurs dans le cas de l’anglais ou de notre langue), qu’il faut assimiler. Ce n’est pas en regardant des séries et des spectacles que l’on assimile réellement une culture. Va vivre à l’étranger quelques années, et là, retente l’expérience. Le résultat sera meilleur, et tu seras fier de toi.

    C’était le commentaire qui te jugeait, venant du mec qui se prend pour ton père (tout en étant plus jeune que toi).

    • YOU KNOW NOTHING, JOHN SNOW.
      Nan merci pour ton commentaire, mais juste deux trois petits trucs :
      -Le féminisme n’est pas mort, il n’a pas du tout perdu son but ni ses valeurs (c’est juste qu’il y a plein de valeurs différentes défendues de manière différentes par plusieurs groupes ayant des opinions diverses), et le fait que tu dises ça prouve qu’il a encore besoin d’exister. Le fait qu’il y ait eu des manifs anti mariage pour tous cette année le prouve. Le féminisme c’est pas juste “droit de vote pour les femmes”, c’est plein de choses qui ne sont pas réglées et qu’il faut encore changer. Voir les choses d’une manière différente en remettant en questions nos acquis en se basant sur l’inégalité homme femme comme point de départ, c’est la base du féminisme, et il a beaucoup de travail à faire. Mais ça avant d’en discuter, lis des trucs sur le sujet parce que sinon tu risques de dire beaucoup de conneries sans t’en rendre compte. Genre tu peux trouver des trucs utiles ici http://lesquestionscomposent.fr/ et ici :http://www.crepegeorgette.com/ et aller voir des trucs comme la chaîne youtube d’Anita Sarkeesian, et ensuite on en discute. Mais si tu as tout lu, pas avant.
      Et en plus tu auras ta réponse au numéro 9 : non ça n’a rien à voir avec un traumatisme d’enfance, au contraire au collège j’avais des potes avec qui je ne pense pas que je pourrais être pote à nouveau aujourd’hui. Les liens cités plus haut te permettront de voir ce qui m’embète chez pas mal de mec.

      Pour l’anglais c’est clair, j’ai un accent de merde. On ne m’a jamais appris. Mais justement, je vais le pratiquer en répétant du mieux possible, par le stand up notamment. Et je suis d’accord avec toi sur la culture, il se trouve que justement en anglais j’ai acquis une grosse base culturelle (en regardant attentivement un milliard de séries mais aussi des comiques et en lisant beaucoup) parce que c’est comme ça que j’ai appris comment fonctionnait la langue. Je sais comment on fait une blague en anglais spécifiquement, je connais plein de mécanismes et de références propre à la culture. J’ai même plus de mal à construire une blague en français vu que ça fait à peine depuis 2005 qu’on fait du stand up (contre les années 50 pour les USA), et c’est loin d’être un domaine qu’on maîtrise. Des fois je pense d’abord à une blague en anglais américain avant de la traduire en l’adaptant pour le français.
      Et c’est ça qui me donne envie d’apprendre d’autres langues : parce que comprendre l’humour implique comprendre une culture et l’utilisation particulière d’un langage, sa musique, son timing. C’est à l’opposé de ce qu’on fait au lycée, où on reste bien à la surface et où j’ai tout oublié mon allemand et mon espagnol.

  2. Comme le commentateur n°1, je me reconnais aussi sur certains points. C’est vrai que va très loin dans les trucs personnels mais c’est quand même plus intéressant à lire que les listes du genre “24 trucs sur moi : j’aime le fromage”.

    Je regrette un peu que les articles deviennent plus rares parce que je suis plus client de BD que de stand-up mais si il y en a un aussi bien que celui là tout les 2 ou 3 mois c’est tout à fait suffisant.

    1 chose sur moi : je n’aime pas assister à des spectacles humoristiques parce que je ne suis jamais sûr de rire parce que c’est drôle ou à cause d’un effet de groupe. Alors que les enregistrement vidéo ou audio ça va.

    • C’est très français j’ai l’impression, la peur de rire seul ou la peur d’être le seul à rire. Ce que j’aime dans mon passage en anglais, c’est que les trois quarts des rires viennent de 4 américaines qui riaient pour elles même, sur ce qui les amusait, alors que les français de devant osaient pas moufter quand ils entendaient pas quelqu’un d’autre rigoler.
      Moi en spectateur je ne ris pratiquement pas parce que j’étudie comment la blague que le mec raconte fonctionne, je souris stupidement pour qu’il ait l’impression que quelqu’un l’écoute. Si je ris, c’est qu’il m’a eu par surprise et que c’était bien joué.

  3. Ah mais grâce à la vidéo je sais enfin qui tu es! T’étais le mec maigre et tremblant avec des lunettes Google à Angoulême! Merveilleux. Mais c’est FRED CHAM!
    Hé les gens! C’est FRED CHAM! FREEEEEEED CHAAAAAM!

    La la la la lèèèèèère!

  4. Pour ce qui est du stand-up, je ne serais pas aussi sévère que Benjamin. Bien sûr, pour l’instant ton anglais est maladroit, et ça t’empêche de bien rythmer ton texte, mais ça se travaille. Ce qui est encourageant surtout c’est quand même que le texte est drôle. Bon courage pour la suite en tout cas :)

    • Oui pour l’instant, en anglais ou en français, j’ai le timing du type qui cherche ses mots. Mais je ne désespère pas, Woody Allen avait le même souci et au final ce fût un des meilleurs stand upers avant de faire des films.

  5. Le stand up est pas mal, c’était ou ?
    bon c’est dommage pour le blog, que je trouve excellent. vraiment.
    fan de stand up (louis ck, george carlin, doug stanhope …) et de bd je me retrouve pas mal dans ce que tu produit. je comprend pas que ton blog n’ai pas plus de reconnaissance justement ! pour moi ça reste de l’ordre du mystère.

    (oui je suis pas commentaire-man mais j’avais besoin d’exprimer mon soutien)

    • Le lieu c’est le So Gymnase, situé sur les grands boulevards au métro Bonne Nouvelle ligne 9.
      C’est une chouette salle qui fait de chouettes scènes ouvertes francophones et anglophones !
      Et merci du soutient !
      Je vais continuer à poster des trucs parfois, mais moins parce que c’est vraiment un exercice qui me prend beaucoup de temps.

    • Quand je dis “sous“ je veux dire “sur“ mais en dessous par rapport à mon axe tête-penis, c’est bizarre à expliquer mais non pas besoin d’être souple pour le voir. Si ça se trouve j’en ai une autre sous le penis vraiment et je suis pas assez souple pour voir celle là.

  6. Ton stand-up m’a fait rire, et j’ai bien aimé, justement, le petit côté “accent français”. En plus, tu as de la présence : on te sens à la fois intimidé mais heureux de le faire, et ça donne un bon résultat.

    Bon, tu as déjà répondu tout ce qu’il y avait à répondre au commentaire de Benjamin (Pas un ami à toi, j’espère ? Comme on dit, avec un ami pareil, on n’a pas besoin d’ennemi…) sur le féminisme qui a perdu son but, et tant mieux car j’aurai eu du mal à rester calme.

    Bon courage pour le stand up !

  7. Et bah, je ne connaissais pas ton blog et c’est une excellente surprise. C’est drôle et c’est fin.
    Je tiens d’abord à te dire que ça me fait vraiment plaisir de découvrir un mec féministe (ça court pas les rues). Je me revendique comme féministe (ou pro-féministe, je sais jamais lequel choisir) depuis à peu près un an. J’y ai été sensibilisé via twitter et le nombres de féministes que je follow.
    Et depuis j’ai beaucoup plus de mal à supporter mes “potes” et ma famille quand ils font du slutshaming, des rapejoke, ou ce genre de trucs (marche aussi pour le racisme, la transphobie, tout ça…).
    Pour parler de ton stand up : bah c’est pas mal du tout, je trouve :)
    Y a beaucoup d’autodérision et de l’absurde, c’est cool :).
    Peut être un effort à faire sur la diction et sur la confiance, mais franchement, moi j’aime bien.
    J’ai beaucoup ri et à voir la video, je ne suis pas le seul :).
    Bon courage

    • haha même parcours en ce qui concerne le féminisme. Twitter est une excellente école pour ça (et les amies aussi, beaucoup)

  8. J’ai bien aimé ta note, j’ai encore plus aimé ton stand-up, et j’ai ri tout fort – ce qui est fou car je ris pas à voix haute normalement je suis plutôt du genre à sourire (par contre c’est vrai qu’il y a certaines blagues qui ne marchent pas à mon avis juste parce que les gens n’ont pas compris à cause de l’accent… faut que tu bosses là dessus vraiment vraiment! c’est ok d’avoir un accent super français (c’est charming sexy même) mais par contre un accent où on comprend pas le mot c’est problème! et je suis pas d’accord avec commentateur X – flemme de relire les commentaires, pardon commentateur X – tu peux améliorer ton accent en quelques semaines, tu répètes en copiant le plus possible un anglais/américain/anglophone avec un accent pas trop pourri (exit les néo-zélandais, les écossais et les indiens :-) ) et tu t’enregistres et tu fais ça jusqu’à que tu sois satisfait par l’enregistrement… le top ce serait que quelqu’un d’anglophone t’aies lu ton texte avec son accent anglophone que t’aurais pu copier ensuite…. note qu’il y a une fonction haut-parleur sur google trad donc t’as même pas besoin d’un ami anglophone en fait, oui j’écris comme je pense, ça fait un commentaire à rallonge, pardon….)
    et dans ta note j’aime ton honnêteté et ta franchise, c’est justement ça qui fait que t’es un mec intéressant à mon avis et c’est très bien comme ça et si ça met mal à l’aise les gens too bad for them j’ai envie de dire, on est en plein dans le stéréotype: quelqu’un raconte un truc intime sur lui –> je suis/dois être gêné. Mais pourquoi? quelle est la raison inhérente à ça? avec plus de transparence et d’honnêteté, les relations inter-humaines ne seraient-elles pas plus saines? plutôt que d’essayer d’entretenir une image glorieuse mais fausse de soi aux yeux du monde entier et, dans le processus, mentir à tire-larigot et déprimer de ne pas être à la hauteur de cette image fausse? le bien-être ne passe-t-il pas par une acceptation inconditionnelle de qui on est (après c’est encore mieux si on essaye de s’améliorer, mais le tout sans pression)? il me semble qu’on doit se servir de ses défauts comme de ses faiblesses pour les sublimer et de là un défaut/faiblesse n’en est plus un, c’est juste une chance incroyable (cf l’oulipo et comment des contraintes sublimées aboutissent à une créativité monstre). Et puis au passage tu fais du bien à tous ceux qui sont dans le même cas que toi et qu’osent pas en parler et qui pensent qu’ils sont seuls!

    Bonne chance pour tout!
    PS: à coeur vaillant, rien d’impossible!!

    • Oui, je compte me faire aider de mes amis qui ont un bon accent pour m’améliorer. Et répéter un peu plus que quand j’ai fait ce passage là.
      Merci à toi !

  9. Vous inquiétez pas les gens, je ne suis pas contre le féminisme et je n’ai pas un avis bêta dessus (j’espère). J’ai juste un avis différent du vôtre.
    Cham : Pour la 9, je me mettais dans ta situation. Je suis tombé à côté, pas de chance. Une chose de plus que je sais sur toi, du coup !
    Ton accent n’est pas merdique, tu fais mieux que 95 % des français. Et ne pas avoir d’accent est quasiment impossible quand on n’est pas un vrai bilingue. Après, ce sera drôle, on te surnommera “the French comedian” ou un truc du genre.

    Bonne continuation !

  10. Ahah l’omnichord !!!

    J’ai pas regardé la vidéo (plus tard) mais en attendant je te souhaite épanouissance et réussisme dans tes nouveaux projets.
    Ton blog restera un des meilleurs du merveilleux monde des blogs.

  11. (°_°) t’as vu Daedalus en concert NOMDEDIEU.

    L’optimisme pessimisme qui se mêle à Harry biteur et valmont c’est vraiment beau comme un nouveau né bolivien

    • OUI JE L’AI VU il était habillé en chemise à jabot et il s’amusait à balancer du gros son alors que c’était le début d’une soirée musique électro en haut de la bastille de Grenoble, et qu’il y avait personne parce que c’était le premier et que tout le monde arrive bourré à 22H30 dans ces trucs là. Du coup y’avait moi et un mec tout mou qui kiffait près des enceintes avec probablement une bonne dose de mariejeanne dans le sang. Et des badauds qui dansaient un peu plus loin, sans vraiment écouter. C’était chouette.

  12. non, le principe de base du féminisme (et pas la peine de se plonger dedans pour le savoir), ça n’est pas d’analyser ce qui semble acquis pour tout le monde et le remettre en cause.
    de manière générale, comme ça, non
    pour les rapports hommes / femmes et plus spécifiquement ce qui reste de la domination des hommes sur les femmes, ok.
    mais ce qui semble acquis, comme par exemple, la répartitions des richesses dans le monde, au sein de notre pays, dans les différentes couches sociales, les privilèges des classes, etc, ça, c’est pas vraiment le combat du féminisme, non non.
    le féminisme a quand même toujours un rapport avec la condition féminine pas la condition des hommes au sens humain

    je ne veux pas dire que le féminisme c’est mal, mais je pense qu’il existe pour le bien des femmes et non celui de l’humanité (ce qui n’est pas forcément incompatible, mais pas la même chose non plus)

  13. Oh c’est marrant le numero 20, on dirait que c’est moi qui l’ai écrit tellement j’aurais pu écrire la même chose. Mais si je me lance pas c’est aussi parce que je me dis que j’y arriverais pas. Et en plus je procrastine puissance 10000 donc ça aide pas.
    C’est une jolie note en tout cas et je suis d’accord sur le féminisme et sur d’autres choses et là je suis intimidée parce que c’est trop chouette ce que tu fais, donc je vais y aller !
    ByeBye

    • Ho merci c’est gentil, faut pas être intimidé, c’est internet, tout ce qui est bizarre est normal ici.
      Pardon pour la réponse tardive, je voulais répondre avant mais j’étais sur facebook.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>