434-Les encombrants de l’enfance

Au cas où je ne poste rien d’ici l’année prochaine, passez de bonnes fêtes.
Et à bientôôôôôôt !

16 thoughts on “434-Les encombrants de l’enfance

    • Yep. A la relecture, ça a vraiment rien à voir et en fait c’est pas l’idée que je voulais faire à la base. Je l’enlève, si je trouve une idée mieux je la remplacerai. Mais je garde l’épilogue.

  1. Très très bon. Mec, je suis à chaque fois sur le cul. Ce sens de la narration, ces dialogues… Tout ce que je peux dire, c’est : continue. Et merci de partager avec nous.

  2. Une fois j’ai ramassé une peluche banane dans la rue, elle était triste, elle était sale, je pouvais pas la laisser comme ça. Maintenant après une bonne douche elle revis et s’acoquine avec mme poire et mme tomate. C’est beau.

  3. Fluoxyne : Moi, j’ai plutôt compris que c’est la meuf qui sert à ramasser tout ce qui est doux avec des yeux migons…

    • Les comèèèèèères

      En fait le vrai sens de la phrase c’est plutôt “SI JE VOULAIS adopter un truc doux avec des yeux mignon J’ADOPTERAIS une copine.”

      Conditionnel.

  4. Très, très excellente note ! Et j’adore les répliques : “un être de coton et de câlin” ooooh <3
    Plus le tigrou parle, plus on a envie de le prendre :D

  5. Ha, enfin une nouvelle note ! J’ai cru que tu avais trouvé un Tigrou dans la rue, et qu’après un long dialogue avec toi-même, tu l’avais adopté. Il aurait pu tenir compagnie à M…, Z.., B… etc…
    En tout cas, comme Luchie, j’aime bien les réflexions de Tigrou !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>