362-The Popeye

Sinon, j’ai participé aux 24h de la bande dessinée du Festival d’Angoulème, tout seul depuis chez moi, après le boulot.
Le but c’était ici de dessiner de 12 à 24 strip autour de Popeye, et ce donc en 24h.
C’est un exercice que je trouve toujours très intéressant à faire, même si c’est moins marrant tout seul en fait (on dirait juste un vrai travail qu’on doit rendre à temps) et que la contrainte cette année était pas hyper motivante, je connaissais à peine l’univers de Popeye. Merci google et wikipédia.

Du coup voilà, scénario improvisé au fur et à mesure et dessin un peu à l’arrache. Je me suis aperçu bien trop tard que le format sur lequel je dessinais correspondait pas à la norme qu’il fallait faire, alors ça fait des cases trop grandes avec beaucoup d’espace entre. Je suis pas un adepte de la forme strip qui repose sur une gymnastique particulière, donc autant je suis fier de certains éléments, autant je fais semblant que j’ai pas fait les autres, j’ai un alibi, j’étais au cinéma. Mais y’a rien de vraiment recherché au final. Un peu déçu.

Mon marqueur à l’alcool est mort dans les derniers strip. Qu’il repose en paix au paradis des crayons.

Pour ceux qui aiment pas de cliquer sur des miniatures tout le temps on peut le lire sur le site des 24h ici. Ils ont un système de lecture plus pratique pour ça.