350-Les amours vulpines (partie 3)

On en est à la partie 3 hein. J’ai juste essayé un titre différent.
Partie 1
Partie 2

(normalement j’évite les scènes dramatiques, je trouve ça toujours toujours un peu ridicule dans mes dessins, surtout que je dessine/colore pas encore super bien. J’espère que ça rend pas trop mal.)

12 thoughts on “350-Les amours vulpines (partie 3)

  1. HA HA HA !

    Cham, je vais sûrement me répéter si je te refais les mêmes compliments à chaque fois.

    C’est vraiment extra.

    Le scénario est devenu un point complètement maîtrisé maintenant.

    T’as plus aucun problème avec, pas de plat, pas de faux virages, rien que du parfait.

    Graphiquement tu tiens tes personnages, ils sont là, ils ont un bel aspect, et tout ce qu’il faut.

    Mais, il faut maintenant reprendre intensivement le dessin.

    C’est ce qui coince pour que ça arrive à des hauteurs unbelievable.

    Donc, pour ce faire, tu vas continuer cette excellente cadence de note.

    J’en veux une tous les trois jours.

    GG BG o/o/o/ Chami Chamo (y)

    Merci ! Ouais, une notes tous les trois jours c’est pas mal pour moi actuellement dans le combo inspiration/dessin, j’essaie de tenir ce rythme.
    Pour le dessin il faudrait que je fasse des crayonnés un peu (parce que là c’est du tout dessiné directement sur la feuille) mais ça allongerais le rythme de publication.

    Pas forcément. Je veux dire, tu n’es pas obligé de faire du crayonné pour t’améliorer, juste en gardant une quantité importante de travail devrait te suffire.

  2. S’il n’y avait pas eu ce dessin animé avec un renard anthropomorphe qui m’a traumatisé pendant mon enfance, je pense que j’apprécierais beaucoup ces dernières notes.

  3. salut,
    personnellement je trouve pas que le dessin présente un obstacle à ton histoire, il est assez lisible pour qu’on se pose pas la question. c’est l’avantage en bd : les images s’enchaînent et se lisent, elles n’ont pas besoin d’être indépendantes et magnifiques et il faut avant tout qu’elles servent ton histoire. si j’avais un conseil ce serait donc plus de travailler la narration et l’enchaînement des cases (qui pour l’instant se limite à une succession basique) pour que les choses se lisent plus les unes par rapport aux autres, et moins indépendamment case par case (à mon avis un des gros travers du “style blog” si on peut dire qu’il existe. si la narration est efficace, le dessin se fait oublier. et puis c’est déjà assez bien.
    je pense aussi que travailler sans crayonné est un excellent exercice, tant pis pour les ratés, ça apprend à réfléchir un minimum à chaque case avant de la faire, à penser lecture efficace, et ça devrait se montrer très instructif pour toi à la longue.
    brmf, j’espère avoir été compréhensible.
    bon courage vivement la suite

    Oui je vois ce que tu veux dire. On m’avait déjà fait la remarque parce que sur papier, ça se voit encore plus : depuis que j’ai pris le parti du scrolling vertical, je dessine chaque case totalement indépendante les unes des autres sur le papier, puisque de toute façon je le découperais ensuite. Par contre j’essaie de pallier ça avec le placement de la case sur la bande blanche : suivant les changements de scène, les champs/contrechamps, ou rien que la progression dans la scène et la gestion de l’espace, je déplace les cases sur l’horizontale. Mon problème étant que je dessine souvent comme si je filmais en laissant la caméra faire des longs plans fixes (ça m’arrive parfois de changer d’angle pour montrer un truc important, mais pas beaucoup). Du coup c’est pas vraiment un rythme de bd, c’est même presque un rythme de story board parfois.
    Pour l’absence de crayonné, c’est qu’arrivé à mon stade (je dessine sans crayonné depuis les début de ce blog, et même avant, soit depuis 4-5 ans) dessiner sans crayonné est plus une excuse pour rater mes dessins (“hooo j’ai loupé, bah, en même temps j’ai pas fait de crayonné hein”) que pour m’améliorer.
    Il faut que je change ces mauvaises habitudes.

  4. Tes dialogues vont finir par tuer quelqu’un.

    De rire, j’entends.

    Ils me diront “tu nous as tué par le rire”
    et dans un murmure, je leur répondrais :
    “Bazinga !”

  5. Finalement à quand “K Éditions”? Il a une clique de dessineux géniaux sous sa botte. Il faut en faire quelque chose!

    “Toi le lycéen, tu veux être un boloss du dessin? Vend ton âme à K!”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>