228-Sur ta joue ennemie, j’apparaitrai flou au premier plan.

En attendant la super note que K me chantage avec un compte à rebours avant l’explosion de mon blog, voilà un petit compte rendu de mercredi. C’est pas une note génial, c’est surtout un petit compte rendu.

sur ta joue ennemie partie1
sur ta joue ennemie partie 2

Donc voilà, le film c’était “Sur ta joue ennemie”, c’était pas vraiment une avant première, c’était juste qu’il passait pour un festival, et comme Kamino a fait de la figuration dedans, ben on est allé le voir (c’est le genre de film que je serais pas allé voir de moi même.)

Bon même si j’adore parler cinéma, j’aime pas faire des critiques de film sur mon blog, donc pour vous renseigner il vaut mieux aller voir surAllocine vous aurez même la bande annonce.

Pour résumer mon avis, je l’ai quand même trouvé assez sympa comme film, notamment dans le traitement de la culpabilité du héros, qui ne sait pas pourquoi il a fait ce qu’il a fait pour aller en prison (alors que c’est vraiment horrible). Après, la mise en scène faisait parfois téléfilm français, donc plutôt désagréable. Et parfois c’était bien rattrapé par d’autres scènes.
Les décors sont plaisant, Grenoble c’est beau et personnellement vu qu’on reconnait les coins où ça a été tourné, c’est amusant, ça change des films parisiens. Les autres lui ont trouvé des longueurs, personnellement je supporte bien les longueurs (sauf quand ça apporte vraiment rien ; là j’ai pas senti de scène trop inutile) et je suis du genre à trouver qu’il manque une heure de plus à “Batman :The Dark Knight”. Donc après je sais pas.

Bon et puis c’est un film sérieux quand même hein, avec un viol, des histoires de meurtre et tout (mais c’est pas non plus tape à l’oeil et complaisant, au contraire). Donc les âmes sensible, hein… Au final c’est un bon film avec un sujet interessant, même si ça frôle de temps en temps le mauvais cliché.

Et puis bon, y’a Kamino dedans, quoi, et on le voit plusieurs fois, et on le reconnait bien. (si jamais vous allez le voir ; dans la boite de nuit, un danseur avec les cheveux longs et des lunettes. Près de la cage dans le plan large, et en premier plan dans la deuxième scène de la boite de nuit à un moment). Et en plus j’ai parlé au réalisateur et tout (genre 5 minutes, le temps qu’il comprenne ma question et me réponde). Donc forcément, je peux pas être trop objectif non plus.