187-Un poil blanc dans ma moustache #8

Résumé ;
Le maître absolu du monde trouve un poil blanc dans sa moustache. ça l’oblige un peu à se remettre en question.
A coté de lui il a son acnésphère, qui sert à diriger le monde.
Souhaitant s’amuser un peu, il essaye d’appuyer sur des boutons de l’acnésphère au hasard
Celà diffuse sur les chaînes info une vieille version de Godzilla; pas grave, mais pas sans effets, qu’ils va falloir réparer.
Seulement dans la précipitation, il fait tomber l’acnésphère du bureau
Il faut qu’il trouve une solution pour remplacer l’acnéesphère parce qu’en ce moment un stagiaire est quasi comdamné à mort par sa faute. Faute de mieux, il reprend le système qu’il avait avant ; un vieux windows 95 qui rame.
Mais il faut installer le logiciel de domination du monde, alors en attendant il lit un bouquin.
Une fois le logiciel installé, il lui faut l’utiliser pour innocenter ce pauvre stagiaire…

Unpoilblancdansmamoustache #8

(Comme je le rappelle, ce genre d’histoire est improvisée chaque jour, pour chaque nouvelle page. Vous pouvez pas savoir comme je galère à chaque fois pour trouver une suite au niveau. J’en ai particulièrement bavé pour elle et je pense que ça ne va faire qu’empirer…)

Et puis demain (samedi) il y aura peut être rien, parce que je vais ailleurs. Ou pas.

11 thoughts on “187-Un poil blanc dans ma moustache #8

  1. Tu vas ailleurs ?
    T’as une vie sociale ?
    Traître !

    **dit celui qui publie sa note du jeudi 24H00 trop tard**

    C’est rigolo les histoires improvisées, moi j’arrive jamais à en faire une complètement, j’ai toujours besoin de savoir la fin, ou des repères dans l’histoire….

  2. Ragondin > OUI ! J’avoue ! J’ai un semblant de vie sociale !

    allez y, lynchez moi, je suis prêt (et parti de toutes manières)

    Sinon en fait pour l’histoire improvisé c’est la première où je sais absolument rien de la suite. Pour Louis et son poulet j’avais une vague idée de la fin, pareil pour les marabuntas où je savais où ça allait et c’était juste le moyen d’y parvenir qui était amusant, mais là, vu que je peux/veux pas faire appel à des éléments extérieurs que cet homme et son bureau, je n’ai aucune idée de ce qui l’attends. Je suis aussi stressé que lui en fait.

  3. vie sociale??? mmh je crois que j’en ai entendu parlé sur wikipedia…

    j’ai une idée pour l”absence d’idée… demande a tes lecteurs fideles et cheris les leurs, d’idées, pour la suite …

    et tu pioches dans ces idées pour t’en créer de nouvelles, ou bien pour parvenir a mettre en scene celles que tu as deja …
    un peu comme la demande de contribution pour les phrases de poulets…

    [...] enfin moi je dit ca je dit rien , hein …^^

  4. L’idée d’Eikko est pas mal mais bon, sa sera pas du 100% Cham. Il y a le pour et le contre ^^

    ♫ “Cham Cham Cham Cham(ois) d’or !” ♫ (oui bon j’ai sa en tête depuis mardi fallait que je le case qqpart)

  5. C’est le risque si on fait participer les lecteurs au récit, on perd un peu le contrôle de l’histoire…

    (Mais en même temps je l’ai fait pour le caillou, (c’était même pas une idée que j’avais en tête à l’origine, y’en a qui ont proposé des trucs dans les commentaires pour rigoler et ça me plaisait bien) et sans le commentaire de Cham, je sais pas comment j’aurais fini l’histoire…)

    Sinon le risque avec une histoire improvisée c’est que faut toujours faire gaffe à avoir un bon rythme quand même
    Si on part trop loin dans une idée, on se perd facilement,
    y’a un album de Sfar qui est un peu comme ça, ça part avec une idée complètement inutile par rapport à la suite du récit, et c’est dommage…
    (le minuscule mousquetaire, la BD claque quand même)

  6. tu as raison adrien, et moi je vote contre! ah ben non flute c’est mon idée… ^^

    on aura qu’a dire que on lui donne pas d’idée, mais qu’on bavarde librement sur cette histoire géniale, et de ces anodins bavardages naitront des idées pour cham! KKol!
    et puis le trait de cham amplifiera ou amoindrira certaines de ces messes basses inspiratrices… mais comme tu dis il y a le pour et le contre. C’est cham( vive cham, gloire à cham) qui nous dira ce qu’il en pense quand il sera reviendu de ces inutiles moment passé en la compagnie d’humains touchables…

    ( ps le chamois d’or je l’avait deja fait :p)

  7. (lol dsl Eikko j’avais oublié.. je retire donc ^^)

    sinon euh.. je me sent etranger quand je lis le commentaire de Ragondin avec toute ces references que je connais pas ou pas assez ^^ Ne me banissez pas pour sa, je vous en supplie !!! °°

  8. mais non, ne retire pas!! nous allons former la sous secte des adorateurs de cham aux references fromageres!!! XD et je ne connais pas non plus le minuscule mousquetaire! moi le seul mousquetaire que je connaisse en plus des habituels , c’est albert, le cinquieme, avec son tromblon a spaghettis…

    [...]

  9. Eikko > En fait le problème, c’est que je ne supporte pas mélanger mes idées à celles des autres. J’ai une impression de facilité qui me bloque, et puis quand ça ne vient pas de moi, j’ai l’impression que ça ne découle pas tout seul de ma tête (ce qui est pourtant le but recherché dans ces histoires ; faire découler une histoire en apparence construite, rythmée comme dit ragondin, d’une improvisation.) Et puis j’aime me surprendre en faisant déboucher l’histoire sur quelque chose à laquelle je n’avais absolument pas pensé en commençant à dessiner la planche. Or, si je pars d’une idée trop construite, ça me surprend moins… (bon, le défaut de cette méthode, c’est qu’il y a le risque de partir trop loin)

    Mais pour le cham-cham-cham-chamoie d’or, tout les gens qui me connaissent (même juste de pseudo) me l’ont faite une fois un jour. Le premier étant un publicitaire, mais je ne sais pas s’il me connaissait.

    Adrien >Si je te bannis, ce serait juste pour le Cham-cham-cham-chamoie d’or. PARCE QUEUUUUUUUU !

    Ragondin > Ouais mais le caillou c’est encore pire, c’est une histoire en strip/3 cases. Un format hyper trop dur à utilisé dans un but narratif/gag je trouve. Surtout avec un postulat de départ aussi barré. Je pense pas que j’aurais été plus loin que les 6 premières cases perso.

    J’ai lu le premier tome du minuscle mousquetaire, je crois que c’est le fait qu’il soit tout petit qui ne sert à rien non ?
    J’avais bien aimé le cours d’anatomie par la prof de dessin par contre. C’est la seule scène qui me soit vraiment resté en tête.

  10. Le minuscule mousquetaire, c’est le fait qu’il soit minuscule qui est totalement zappé dans le reste du récit…
    L’idée d’origine est bien, et puis il passe à autre chose, c’est dommage.
    J’ai lu les deux premiers, le tome 1 est quand même mieux, ne serait-ce que dans quelques répliques.

    Pour les strips en 3 cases, moi j’ai vraiment du mal à en faire sans fil conducteur…
    Des gags complètement détachés les uns des autres, genre Jean-Hector, je rame un peu.

    Le cham-cham-chamois d’or, curieusement j’ai eu droit à cette blague des centaines de fois aussi
    (merci ma classe de musique dont les initiales étaient C.H.A.M =D)

  11. Et nous sommes tous égaux en tant que lecteurs à Cham.

    Gloiiiiiiiire à Chaaam ! \o\
    (mouhaha, elle commence à avoir des adeptes, cette secte ! =D
    **rire diabolique**)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>